Tout connaître des allergies croisées pollens–aliments

Tout connaître des allergies croisées pollens–aliments

Le printemps tant désiré est là et nous assistons avec délice au retour du soleil, des températures agréables, des activités en plein air ... Si le printemps est une saison très attendue, elle ne l'est pas pour tout le monde : les allergiques redoutent en effet le retour du pollen. Et comme s'il ne suffisait pas de gérer une allergie au pollen, certaines personnent souffrent également d'allergies croisées au pollen et à certains aliments.

  

Allergies croisées, définition 

Comme vous le savez, l'allergie est une réaction du système immunitaire qui intervient lorsque le corps entre en contact avec une substance anormalement détectée comme «ennemie». Votre corps crée alors des anticorps, ces petits soldats responsables de l'attaque de l'allergène. Cette  guérilla provoque différents symptômes, tels que des démangeaisons dans la bouche, un gonflement des lèvres, des sécrétions nasales, une congestion nasale, des nausées, des vomissements, pour n'en citer que quelques uns.

L'une des allergies les plus courantes en cette période de l'année est l'allergie au pollen. Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que si vous êtes allergique au pollen, vous êtes plus susceptible de développer d'autres types d'allergies, comme les allergies alimentaires. Ce phénomène est connu sous le nom d'allergies croisées pollens-aliments. Notre corps, habituellement tranquille, se met à considérer certaines substances alimentaires comme nocives, en raison de leur grande ressemblance avec celle contenu dans le pollen.

 

Comment diagnostiquer une allergie croisée

Dans le cas d'allergies croisées pollens-aliments, la substance allergène est la protéine de transfert de lipide appelée LTP.

Voici quelques exemple d'allergie croisée pollens-aliments :

  • Ambroisie : pomme, pêche
  • Armoise : céleri
  • Bouleau : pomme, pomme de terre, pêche, cerise, poire, abricot, noisette, carotte, céleri, persil, tomates, soja, cacahuète, fraise, framboise, coing, kiwi
  • Cyprès : pêche
  • Ficus : figue

Si vous souffrez d'une allergie aux pollens, il est important de consulter un allergologue. Il pourra effectuer un test complet, permettant de connaître les allergies croisées auxquelles votre organisme répond. Pour cela, il réalisera un prick test. Il s'agit d'un test cutané mettant en evidence les différents allergènes auxquels votre corps réagit.

 

Vous avez une allergie croisée ? Pas de panique !

Smartfooding vous propose quelques conseils :

1. Vous trouverez la liste détaillée de tous les ingrédients d'un produit sur son étiquette nutritionnelle. Il est donc important d'identifier les potentiels allergènes que contiennent les produits que vous achetez.

2. La sensibilité à l'allergène varie d'un individu à l'autre. Si l'allergie se déclenche à la moindre trace de la substance concernée, la vigilance doit être d'autant plus importante. Lors de la préparation, évitez d'utiliser des ustencils ou des surface ayant été en contact avec l'aliment concerné. Au moindre contact, ou doute, nettoyez abondamment. Evitez également les surface porreuses et difficiles à nettoyer telles que les ustenciles en bois.

3. Conservez les restes de vos repas dans un contenant fermé, permettant d'isoler les aliments du reste de votre frigo. Cela empêchera les contaminations.  

Vous voilà maintenant armé pour faire face aux allergies croisées, grâce aux conseils de Smartfooding. Profitez dès à présent du printemps en toute quiétude !

Post réalisé par Marta Tristán et Elena Vicente.

Publié le 13/04/2018 News nutrition 0 966

Laisser un commentaireRépondre

No products

À définir Transport
0,00 € Montant total
vous économisez 0,00 €

Je termine ma commande