Tout ce que vous devez savoir sur l'allergie à la levure

Tout ce que vous devez savoir sur l'allergie à la levure

Lorsqu’une personne présente une intolérance ou une allergie alimentaire, les symptômes les plus fréquents sont des manifestations digestives, cutanées, ou fatigue générale. Certaines allergies alimentaires peuvent être compliquées à déceler. C’est notamment le cas de l’allergie à la levure qui est souvent confondue avec un problème lié au gluten.

Comment l’expliquer ? Qu’est-ce que l’allergie à la levure ? Comment se caractérise-t-elle et comment vivre avec une telle allergie ? Smartfooding vous explique tout !


 

Quels sont les symptômes d'une allergie à la levure ?

Toute allergie se caractérise par une réaction anormale du système immunitaire. Il va considérer un élément (la levure dans le cas présent) comme un corps étranger potentiellement pathogène, et va alors déclencher son système de défense. Cette réaction va être à l’origine d’un certain nombre de symptômes :

  • Troubles digestifs : ballonnement, diarrhées ou constipation, vomissements
  • Atteinte cutanée : acné, eczéma, psoriasis
  • Difficultés respiratoires : asthme
  • Fatigue généralisée : migraines, fatigue, vertiges, maux de tête, crampes, douleurs articulaires, …

Outre l’allergie à la levure, il existe également une forme plus légère communément nommée : intolérance à la levure. Elle se caractérise principalement par des troubles gastro-intestinaux.

                

Comment diagnostiquer une allergie à la levure ?

Pour l’allergie ou l’intolérance à la levure deux solutions existent pour l’établissement du diagnostic :

  • La consultation d’un(e) allergologue pour effectuer des tests de sensibilité à la levure
  • Un régime d’exclusion : la suppression des aliments contenant de la levure induit la disparition des symptômes s’il s’agit bien d’une allergie

Soyez vigilents : certains laboratoires d’analyses proposent également des dépistages allergiques. Cependant ces tests peuvent se montrer très onéreux et parfois peu fiables..    

        

Allergie à la levure : quels aliments à éviter?

Comme pour toute allergie, et particulièrement les allergies alimentaires, le traitement consiste à suivre un régime d’exclusion. Il s’agit tout simplement de supprimer tous les aliments contenant l’allergène de son alimentation, et donc dans le cas présent, tous les aliments contenant de la levure.

Attention, il est important de bien faire la distinction entre levure « naturelle » et « levure chimique », totalement exempte de levure. En effet, elle tient son pouvoir levant d’un mélange de bicarbonate de sodium, d’un acide (acide tartrique) et d’un agent stabilisant (tel que l’amidon). Dans le cas d’une allergie alimentaire, il n’est donc pas nécessaire de supprimer la levure chimique.

On retrouve la levure naturelle dans différents produits communs :

  • Les pâtisseries et produits de boulangerie, tels que le pain fermenté, les biscuits, les muffins, etc.
  • Les boissons fermentées comme la bière, le vin, le cidre
  • Certaines conserves d’aliments fermentés comme les olives. Attention, d’autres modes de fermentations de fruits et légumes fermenté font intervenir seulement des bactéries, et peuvent ainsi être consommés.
  • Certains compléments alimentaires et médicaments : probiotiques, vitaminiques (la levure est une bonne source de vitamines B), anti-inflammatoires, anti-douleurs…
  • Les charcuteries, qui peuvent contenir des levures sur leur pourtour, afin de maximiser leur conservation.

La solution Smartfooding :

Pour vous simplifier la vie, Smartfooding vous permet de filtrer les produits « sans levures ». Vous trouverez d’ailleurs une large gamme correspondant à cette diète spécifique.   

 

                             

Qu'est ce que la levure alimentaire?

La levure est un micro-organisme appartenant à la famille des champignons (attention, à ne pas confondre avec les champignon que l’on mange), se caractérisant par sa capacité à fermenter les matières animales ou végétales, la plus connue étant Saccharomyces cerevisae. Les levures vont principalement se nourrir du sucre contenu dans leur milieu (le substrat) et produire du CO2, gaz qui va permettre à la pâte à pain de gonfler, par exemple.

Les levures sont utilisées dans deux principaux cas de figure :

  • Dans la fabrication d’aliments fermentés tels que le pain, la bière et le vin. Nos ancêtres utilisaient fréquemment la fermentation dans un objectif de conservation des aliments.C'est le cas notamment de la levure boulangère.
  • Comme probiotique et prébiotique. En effet, elles peuvent être consommées à la suite de certaines pathologies digestives, ou de cures antibiotiques, permettant ainsi la régénération du microbiote (flore) intestinal.C'est le cas notamment de la levure de bière

D’autres fermentations existent. En voici deux exemples :

  • La fermentation lactique, réalisée par des souches de bactéries dites lactiques, utilisées dans la fabrication de nombreux produits : légumes fermentés (choucroute), les pain et gâteaux au levain, les yaourts, les fromages, la charcuterie…
  • La fermentation acétique, réalisée également grâce à des bactéries dites acétiques : le vinaigre.

                               

Allergie à la levure, gare aux confusions!

L'infection aux levures

Vous le savez peut-être déjà, mais le microbiote (flore) est composé de bactéries, mais également de levures. Lorsqu’un déséquilibre survient, il peut arriver qu’une des levures présente dans notre organisme, Candida albicans, se multiplie, entraînant mycose ou candidose.

Non seulement les symptômes d’une infection fongique (notamment à Candida albicans) peuvent être facilement confondus avec ceux d’une allergie à la levure, mais en plus, il peut exister une chronicité dans leur survenue. Elles interviennent en réponse à notre mode de vie (alimentation trop sucrée, transformée, …), ou à un paramètre physiologique déréglé (infection bactérienne, hormones, …). Pour le diagnostic, il est possible d’effectuer une recherche d’anticorps spécifiques mais, la candidose chronique est malheureusement difficile à détecter. Un traitement à base de probiotique notamment pourra être nécessaire pour enrayer l’infection et rétablir l’équilibre du microbiote. Il sera également recommandé d’exclure momentanément les produits contenant des levures.

L’intolérance ou l’allergie au gluten

Comme nous l’avons indiqué au début de ce post, les symptômes d’une allergie à la levure peuvent être source de confusions. En effet, ils peuvent également être similaires à ceux liés à une allergie au gluten. Pour ne pas arranger les choses, beaucoup de produits contenant de la levure contiennent également du gluten.

De plus, certaines levures alimentaires sont cultivées sur des substrats contenant du gluten, pouvant par la suite se retrouver dans le produit final. C’est pourquoi, il existe des levures certifiées sans gluten, ayant été cultivées sur des substrats qui en sont exempts.

La question est : comment distinguer une allergie (ou intolérance) à la levure d’une allergie (ou intolérance) au gluten ?

Il est possible pour cela de réaliser des tests de régimes d’exclusion. Vous observerez une amélioration des symptômes lorsque vous éliminerez tout produit contenant l’allergène testé.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'allergie au gluten, lisez l'article 4 signes d'intolérance au gluten

Le conseil Smartfooding

Toute exclusion alimentaire peut avoir des conséquences sur la santé en provoquant des carences. C'est pourquoi, si vous suspectez une intolérance ou une allergie, nous vous conseillons dans un premier temps, de consulter un professionnel de santé. Un(e) allergologue vous permettra de poser un diagnostic sur vos symptômes. Un(e) diététicien(ne) vous accompagnera dans la mise en place d'un régime adapté à votre pathologie, en excluant tout déficit nutritionnel.

Si vous vous posez la moindre question sur le sujet, nos experts sont là pour vous répondre!

Découvrez notre sélection de biscuits sans levure

 

Article réalisé par Camille

Nutritionniste de formation, spécialisée dans la nutrition sportive, elle aime la convivialité et la créativité qu'elle retrouve dans la cuisine. 

Parce que à ses yeux, la santé passe par l’alimentation, mais également par le sport, elle en a fait un de ses passes-temps favori.

Publié le 17/01/2020 pour Camille News nutrition 3 55620

3 Commentaires

  • Véronique

    Véronique 07/04/2020 Répondre

    Bonjour je suis intolérante à la levure et j'utilise de la levure chimique. Je me demandais qu'en était il de la levure de boulangerie déshydratée...;est ce aussi comme la levure chimique pas grave si on l'utilise car j'aimerais faire mon pain moi même. MErci d'avance pour votre réponse. Véronique
  • debaudringhien

    debaudringhien 12/12/2019 Répondre

    Bonjour, j'ai une amie qui utilise du kéfir de fruits, ce matin elle s'est réveillée enflée et visage rouge, faisant penser à une allergie, est ce que l'on puisse être allergique au kéfir, merci de votre réponse
  • Arthur

    Arthur 01/08/2019 Répondre

    Bonjour et merci pour cet article, pouvez vous donner un avis sur la consommation de pain au levain qui ne doit pas être de la levure ? Ce serait génial de pouvoir en consommer malgré l'allergie à la levure.

Laisser un commentaireRépondre

Club Smartfooding 30 jours gratuits1xClub Smartfooding 30... 0,00 €

No products

À définir Transport
0,00 € Montant total
vous économisez 0,00 €

Je termine ma commande