Comment différencier l'allergie à la protéine de lait de vache de l'intolérance au lactose ?

Comment différencier l'allergie à la protéine de lait de vache de l'intolérance au lactose ?

Si vous souffrez d'une allergie au lait de vache (APLV), vous vous êtes peut-être déjà retrouvé-e dans la situation suivante : lors d'un dîner entre amis, vous vérifiez que les plats préparés ne contiennent pas de lait de vache et découvrez que tout a été préparé avec des produits sans lactose.

Peut-être n'avez-vous jamais vécu cette situation vous-même, mais notre collègue Bea, allergique au lait de vache, pourrait vous raconter mille et une autres histoires semblables, dans lesquelles vous pourriez vous reconnaître.

Si l'allergie à la protéine de lait de vache et l'intolérance au lactose sont si différentes, pourquoi y a-t-il tant de confusion ? Parce que dans les deux situations, il y a un problème avec le lait. Pourtant, être intolérant-e au lactose ne signifie pas forcément qu'il faut retirer tous les produits laitiers de son alimentation, par contre si vous souffrez d'une allergie aux protéines de lait de vache, tous les produits laitiers peuvent vous causer des problèmes, même s'ils sont "sans lactose" !

Voyons tout cela d'un peu plus près.

L'allergie à la protéine de lait de vache (APLV)

L'allergie à la protéine de lait de vache ou APLV est une réaction du système immunitaire face à une substance considérée comme nocive pour notre organisme. Elle cause une réaction en chaîne face à la protéine du lait, que l'on retrouve dans tous les produits laitiers (fromage, crème fraîche, pâtisseries...). Ce type d'allergie alimentaire survient principalement dès l'enfance et chez les bébés allaités, affectant 2,5% de la population infantile. L'allergie à la protéine de lait de vache (APLV) peut également survenir à l'âge adulte.

Les symptômes de l'APLV sont : 

- l'urticaire 

- l'angiœdème

- l'anaphylaxie 

- des réactions diverses comme : la dermatite atopique ou l'œsophagite à éosinophiles

- d'autres réactions : proctocolite et entérocolite

 

Le diagnostique de l'APLV :

Le diagnostic est compliqué en raison de la confusion des symptômes avec d'autres maladies digestives ou des allergies et intolérances alimentaires (surtout chez les adultes).

Il faut tout d'abord passer en revue minutieusement l'histoire médicale du patient et effectuer des tests comme le prick test. On peut aussi rechercher dans le sang les anomalies du système immunitaire qui intervient dans ce type de réactions allergiques.

Si l'APLV est suspectée, on reproduira alors cette allergie dans un environnement contrôlé et encadré par du personnel médical, en faisant ingérer au patient du lait ou un produit dérivé en petite quantité, afin d'observer la réaction immédiate.

Parfois, si le diagnostic n'est pas clair, comme par exemple lorsque le patient ne présente pas les symptômes typiques d'une allergie alimentaire, on poursuit l'examen au niveau de l'intestin, afin d'écarter la possibilité d'un problème digestif.

Dans tous les cas, aucun aliment ne peut être éliminé de l'alimentation sans preuve concluante que cet aliment nous cause de l'inconfort ou qu'une intéraction étrange se produit dans notre corps après l'avoir ingéré. Écarter trop rapidement un aliment sans diagnostic augmente le risque de présenter des carences nutritionnelles.

Le traitement de l'APLV 

Lorsque l'on souffre d'une allergie à la protéine de lait de vache, le traitement habituel est simple : il faut éviter la protéine de lait de vache.

Si vous souffrez d'une allergie à la protéine de lait de vache et que vous souhaitez manger facilement et en toute sécurité, découvrez ici toute notre gamme de produits sans lait.

Mais attention Smartfoodie !

Parfois, la protéine de lait de vache n'est pas bien spécifiée sur la liste des ingrédients des produits alimentaires. Il vous faut donc lire avec beaucoup d'attention les ingrédients sur les étiquettes et vérifier que les produits suivants ne sont pas présents, car ils contiennent du lait ou des produits laitiers :

  • Caséinate de sodium
  • Caséinate de calcium
  • Caséinate de potassium
  • Caséinate magnétique
  • Hydrolysat de protéines
  • Caséine
  • Sérum lactique
  • Lactalbumine
  • Lactoglobuline
  • Les additifs suivants:
    • Colorant E101 - Rivoflavine ou Lactoflavine
    • Conservateur E270 - Acide lactique
    • Acidulants:
      • E325 - lactate de sodium
      • E326 - lactate de potassium
      • E327 - lactate de calcium
    • E472b - Esters lactiques de mono- et diglycérides d'acides gras
    • E478 - Esters mixtes d'acide lactique et d'acide gras alimentaire avec glycérol propylène glycol.
    • Émulsifiants:
      • E480 - acide stéaroyl-2-lactilique
      • E481 - Stéaroyl-2-lactylate de sodium
      • E482 - Stéaroyl-2-lactylate de calcium
    • Épaississants:
      • H4511 - Caséinate de calcium
      • H4512 - Caséinate de sodium

L'intolérance au lactose 

L'intolérance au lactose, à la différence de l'allergie à la protéine de lait de vache, basée sur la protéine de lait, est une réaction au sucre du lait, le lactose.

Le lactose étant un sucre, il ne fait pas réagir notre système immunitaire, car celui-ci n'attaque que les allergènes, comme les protéines. Mais alors, pourquoi avons-nous parfois du mal à digérer le lactose ?

Cela s'explique par le fait qu'en grandissant, nous perdons notre capacité à digérer le lait : l'enzyme chargée de le digérer, nomée lactase, diminue en nombre et avec le temps dans notre organisme.

Voilà pourquoi l'allergie à la protéine de lait de vache est si différente de l'intolérance au lactose : la protéine de lait est perçue comme un ennemi, c'est une "erreur de configuration" de notre système immunitaire, causant une réaction allergique dans l'organisme, tandis que l'intolérance au lactose résulte de l'incapacité à digérer le lactose, et non le lait en général.

Les symptômes de l'intolérance au lactose

Les symptômes observés lorsque le lactose n'est pas digéré sont :

- flatulences 

- ballonnements

- coliques

- diarrhées 

Ces symptômes sont typiquement ceux d'une personne qui ne peut pas bien digérer un aliment et c'est ce qui se passe avec l'intolérance au lactose : le sucre lactose n'est pas digéré par l'enzyme lactase parce que celle-ci n'est pas en nombre suffisant dans l'organisme, il ne peut donc pas être absorbé convenablement dans l'intestin grêle.

Le lactose, non digéré, pénètre directement dans le côlon et devient un aliment pour nos bactéries intestinales. Le fruit de ce festin est le lactose fermenté : les bactéries génèrent des gaz en consommant le lactose, ce qui provoque les symptômes de l'intolérance au lactose.

Le diagnostic de l'intolérance au lactose

Tout comme le diagnostic de l'allergie à la protéine de lait de vache, il s'agit de procéder de manière rigoureuse avant d'éliminer le lactose, car les symptômes de cette intolérance peuvent être confondus avec d'autres intolérances, mais également avec des maladies de l'intestin tel que le syndrôme de l'intestin irritable.

Les examens médicaux qui permettent de diagnostiquer l'intolérance sont :

- Le test respiratoire à l'hydrogène

- Le test génétique de tolérance au lactose

- La mesure du pH des selles

Le traitement à l'intolérance au lactose 

Le traitement principal consiste à supprimer ou simplement réduire le lactose de l'alimentation. Contrairement à l'APLV, il est possible de consommer quelques produits laitiers si votre sensibilité au lactose le permet.

Les produits laitiers les plus faciles à digérer grâce à leur faible teneur en lactose sont :

- le beurre et le fromage

- les produits laitiers fermentés

- le lait de chèvre

- le lait sans lactose

- les crèmes glacées, les milk-shakes et les fromages à pâte dure

- les boissons végétales ou les desserts végétaux 

Si vous avez lu cet article jusqu'ici, Smartfooding vous félicite ! Nous espérons vous avoir aidé-e à faire la  distinction entre l'allergie à la protéine de lait de vache et l'intolérance au lactose.

Si vous êtes vous-même intolérant-e au lactose et que vous souhaitez profiter d'une alimentation saine, facile et sans danger, cliquez ici pour découvrir toute notre gamme de produits sans lactose.

Composition nutritionnelle du lait

Les conseils de Smartfooding 

Reportez-vous toujours aux conseils d'un professionnel qualifié ou rendez-vous dans un lieu de confiance pour effectuer des tests d'allergie et d'intolérance. Certains tests disponibles à la vente, censés détecter les intolérances, ne sont pas fiables et peuvent mener à un diagnostic erroné.

N'éliminez pas les produits de votre alimentation sur les conseils de parents, d'amis ou de connaissances si vous soupçonnez un problème. Cherchez toujours des conseils nutritionnels et médicaux auprès des professionnels de la santé.

                                     

  

Mireia Bosch Pujadas Dietista-nutricionista

Article réalisé par Mireia Bosch

Mireia est une diététiste-nutritionniste de l’Université de Ramon Llull. Elle a réalisé une formation scientifique en biotechnologie. Elle est également passionnée par l’écosystème innovant et entrepreneurial de Barcelone.

Ces hobbies sont : cuisiner des recettes saines, jouer au piano, et faire de longues promenades en bonne compagnie.

  

Publié le 21/09/2018 News nutrition 0 3157

Laisser un commentaireRépondre

Rechercher

Catégories du blog

Derniers Commentaires

Related articles

Club Smartfooding 30 jours gratuits 1xClub Smartfooding 30... 0,00 €

No products

À définir Transport
0,00 € Montant total
vous économisez 0,00 €

Je termine ma commande