Entretien avec Marie auteure du blog Allergique Gourmand

Entretien avec Marie auteure du blog Allergique Gourmand

Marie, maman d'un adolescent poly-allergique, nous raconte son histoire et ses premiers pas dans le monde des allergies. Auteur du blog Allergique Gourmand, elle crée des recettes sans gluten, sans lactose, sans œufs, et bien d'autres !

 

Pouvez-vous nous expliquer brièvement les allergies de votre fils ? Quels sont les aliments qu'il doit éviter ?

Il est allergique au blé, aux œufs, au soja, à l’arachide, aux fruits à coque, au sésame, aux graines de lin et de pavot, à la moutarde, à la châtaigne, à la crevette et au céleri.

Il a également des allergies croisées avec le bouleau, les pêches, les pommes, les poires et les abricots non cuits.
Il débute une intolérance au lactose depuis 2 ans, c’est un beau panel mais on s'en sort !

 

Comment avez-vous soupçonné que quelque chose n'allait pas ? 

Maxime n’était pas allaité, il était nourrit au lait hypoallergénique, à 1 mois il a commencé à faire de l’eczéma sur le visage et à 6 mois c’était généralisé sur tout le corps. Il ne dormait pas et quand il buvait son lait, il avait des douleurs et régurgitait.
 
Notre médecin nous a donc envoyé d'urgence chez une allergologue, nous avons fait des tests sanguins : ils ont révélé tout un panel d'allergies. C’était il y a 16 ans : c’était son premier poly-allergique !

 

Le seul traitement est d'éliminer tous les produits auxquels il est allergique de son alimentation. Comment avez-vous pris cette nouvelle ?

Au début, j’ai eu un sentiment de culpabilité car c’était mon troisième enfant et on ne voulait pas que ses soeurs soient pénalisées par cette nouvelle organisation. Mais nous ne voulions pas qu’il soit mis de côté non plus !

Mais finalement nous avons trouvé une organisation qui nous permette de profiter des repas tous ensemble !

 

Comment ce diagnostic a t-il modifié votre vie de famille, qu'avez-vous changé dans votre quotidien ?

On avait des habitudes avec mes deux filles, qu’on a dû changer avec l’arrivée de Maxime, il a fallu trouver un équilibre, heureusement, elles n’étaient pas trop becs sucrés !

Tout d’abord, j’ai bannît les oeufs et les arachides car ils sont vraiment dangereux pour lui.

Je cuisine en premier pour Maxime : la cuisine est abrité de tout ce qui est allergène pour lui, tout est protégé dans des boîtes.
Ensuite je cuisine pour le reste de la famille : c’est une sacrée organisation ! Mais j’essaie de plus en plus de faire des plats que toute la famille puisse manger !

Un des grands changements ont été les sorties : on ne pouvait pas aller au restaurant avec Maxime, même aujourd’hui. Au tout début, nous n’étions pas habitué, le simple fait d'aller au fast food lui déclenchait un eczéma avec les vapeurs.

Quand nous allons chez des amis, nous apportons son panier repas. Nous n’avons jamais eu de remarques négatives, ma famille l’a très bien intégré, ils font beaucoup d’efforts : ils cuisinent même pour lui !

Pour les anniversaires, il venaient avec son panier et ses sucreries maison, ses copains d’école ont toujours été très ouverts car il a toujours eu des institutrices qui expliquaient aux enfants pourquoi il devaient avoir son goûter à part.

Enfin, quand il a été diagnostiqué, l’allergologue m’a dit que je ne pourrais certainement pas reprendre le travail car il faut beaucoup cuisiner.
Et effectivement, quand il a commencé l’école c’était compliqué de le mettre à la cantine avec les 200 autres enfants, le risque était trop grand. Cela s'est donc fait naturellement.

 

Aujourd'hui votre fils a 17 ans, comment se passe sa vie de tous les jours ?

Il est au lycée, il apporte son panier repas tous les jours : il y a un frigo spécial dans les cuisines de la cantine pour les allergiques, personne n’y touche.
Il mange avec ses copains qui font très attention à ce qu’il n’y ai pas de contamination !

Il est aussi très sportif, ses médecins l'encouragent à faire du sport. Il fait 12h de sport par semaine : on le suit sur toutes ses compétitions avec son panier repas !

 

Pourquoi avoir créé votre blog ?

C’est venu naturellement car je voulais faire part de mon expérience, et comme je n’avais pas d’activité professionnelle, j’avais besoin d’un autre regard extérieur en créant et en partageant. Je cuisinais déjà énormément avant Maxime, mais aujourd'hui, la cuisine et moi ne faisons qu'un !

Et c’est même allé plus loin : il y a un an, j’ai créé mon auto-entreprise en tant que consultante en alimentation pour les allergiques et les intolérants alimentaires.

Je fais du coaching, je leur apprends à cuisiner en fonction de leurs allergies et en donnant des astuces. Je crée également des recettes sans allergènes pour les entreprises et les particuliers.

Je veux montrer qu’on peut être gourmand & allergique ! C’est très important d’un point de vue psychologique : pour l’enfant ou l’adulte.

 

Allergique gourmand c'est le nom de votre blog : les allergies alimentaires de Maxime n'ont donc rien enlevé à sa gourmandise ?

Pas du tout, au contraire ! Ce nom, c’est vraiment lui, c’était une évidence lorsque je l’ai créé !

 

Laquelle de vos recettes aime-t-il le plus ?

Il aime beaucoup ma recette revisitée de la galette des rois poire chocolat, il l’adore, c’était d’ailleurs son gâteau d’anniversaire !

Il aime beaucoup le sucré, il adore tout ce qui est à base de chocolat !

 

Avez-vous une anecdote liée à votre blog, une rencontre, des témoignages de personnes que vous avez aidé ?

Oh que oui ! J’ai des retours soit sur le blog, soit sur les réseaux sociaux. Il y a beaucoup de blogs sur le sans gluten ou le sans lactose, mais pas sur les poly-allergies.

Les lecteurs me demandent beaucoup sur les recettes, il y a énormément d’échanges, je leur donne des astuces : ils se sentent moins seuls dans leur situation. Il n’y a rien de plus enrichissant d’entendre « grâce à vous, j’ai fait plaisir à ma nièce ! »

J’ai également rencontré beaucoup de mes lecteurs au salon Go Healthy, j'y ai fait la connaissance de Nelly Sabot, une autre maman d’un enfant poly-allergique.
Cet événement a été une expérience très enrichissante : j’ai pu rencontrer des personnes qui suivent mon blog et passer du virtuel à un réel contact avec eux.

Avez-vous un message à faire passer aux parents d'enfants allergiques & intolérants ?

Toute annonce est difficile à accepter, au début on a un deuil à faire, mais il ne faut pas rester là dessus.
Je ne minimise pas, cela reste une contrainte au quotidien, mais il faut passer outre et ne pas rentrer dans cette sphère : « tu ne vas pas pouvoir faire comme les autres ».

Il faut arriver nous même en tant que parents, à les intégrer dans la société, il peuvent être intégrés et manger différemment, on peut être allergique et toujours se faire plaisir !

Cela ne doit pas être une barrière, ni une prison : il faut ouvrir les barreaux et continuer à vivre !

Retrouvez les recettes de Marie sur son blog Allergique Gourmand

 

 

Article réalisé par Cécile

Elle est passionnée par le  digital, les réseaux sociaux, la photographie, mais aussi et surtout, la cuisine. Elle aime tester de nouvelles recettes, découvrir des saveurs, et se lancer des défis culinaires !

 

 

Publié le 11/10/2018 Reportages 0 260

Laisser un commentaireRépondre

Rechercher

Catégories du blog

Derniers Commentaires

Related articles

No products

À définir Transport
0,00 € Montant total
vous économisez 0,00 €

Je termine ma commande