Dîner avec des amis allergiques ou intolérants : un défi ?

Dîner avec des amis allergiques ou intolérants : un défi ?

Avez-vous déjà invité un-e ami-e à dîner chez vous souffrant d’allergies ou d’intolérances alimentaires ?
Pas facile de s’adapter et de repenser totalement son menu, surtout quand l’on souhaite régaler & faire plaisir à nos convives !
Mireia - nouvelle arrivée dans l’équipe Smartfooding - partage avec nous son expérience : elle a relevé le défi de préparer un repas pour son invité poly-allergique !

Préparer un dîner sans allergènes : un vrai casse tête !

Il n’est pas facile d’élaborer un menu lorsque vous invitez une personne ayant plusieurs allergies et/ou intolérances alimentaires : et bien c’est ce qu’il m’est arrivé !

Je dois avouer que j'aime beaucoup inviter des amis à dîner ou simplement pour des apéritifs dînatoires. Mais il y a quelques temps, j’ai dû adapter complètement mon menu en fonctions des allergies alimentaires d’un de mes invités : allergique & intolérant à dix-huit aliments dont le lactose, le poivre, le fructose, certains fruits & légumes, le poisson blanc, la viande, les oignons, l’ail, le persil… Un vrai casse tête !

   

Un invité pas comme les autres ?

Jusqu'ici lorsqu’il était invité, il devait toujours emmener son panier repas pour une question de simplicité et pour éviter toutes contamination croisée.
Mais j’ai voulu changer cette situation car j’estime qu’il mérite de se sentir comme tout le monde. Pas de menu spécial, de panier repas ou de différenciations.

Deux menus : la solutions ?

Ma première idée a été d'élaborer deux menus : le premier pour la majorité des convives, selon leurs goûts, et le second pour notre invité « spécial ».

Mais j’ai changé d’avis à la dernière minute. J’ai finalement pris la décision de préparer un seul menu en fonction de ce qu'il pouvait manger et ainsi de nous adapter à notre invité et non l’inverse !

À première vue, cela me semblait facile, mais au bout du compte, le menu était très limité et j'ai eu très peur qu'il ne soit ni élaboré ni savoureux. Mais après reflexion et quelques recherches, j'ai tapé en plein dans le mille !

Faire les courses : toutes une organisation !

Une de mes plus grandes craintes était d'acheter des produits emballés contenant des traces de quelque chose qu'il ne pouvait pas manger. J'ai donc décidé d'aller au marché et d'opter pour des produits frais.

J’ai également pensé à acheter une nouvelle poêle pour n’y cuisiner exclusivement sa nourriture, car celles que nous utilisions à la maison pouvaient être contaminées par l’huile d’olive : un ingrédient qu’il ne pouvait pas consommer.

J’ai  acheté le seul poisson qu’il pouvait manger, du saumon, de l'huile de noix de coco que je n'avais jamais cuisinée auparavant et trois types de pain différents.

J'ai préparé un accompagnement dont je n’étais pas sûre qu’il colle vraiment avec le plat principal mais garanti sans risque pour lui. Et pour finir j'ai fait un dessert dont j’avais peur que le rendu ne soit pas comme j’attendais.

Ce dîner était une vrai première pour moi ! Mais finalement, personne ne s’est plaint, au contraire. Tout le monde a apprécié le repas et la personne qui, jusqu’à présent, se sentait si différente à table, a eu l’impression d’être comme à la maison. Et ça devrait toujours être le cas !

À lire également :

Rencontre avec Mathilde du blog Ma vie de cœliaque

Entretien avec Marie, maman d'un enfant poly-allergique

 

Article réalisé par Mireia :    

Passionnée de gastronomie et de communication, j'aime cuisiner & partager mes recettes avec mes invités pour qu'ils se sentent chez eux. Bien sûr, en tant que fin gourmet, avant de mettre la table, je prends toujours une belle photo de mes recettes ! J’aime manger de tout, faire du sport et prendre soin de moi.

 

Publié le 29/11/2018 News 0 81

Laisser un commentaireRépondre

Rechercher

Catégories du blog

Derniers Commentaires

Related articles

No products

À définir Transport
0,00 € Montant total
vous économisez 0,00 €

Je termine ma commande