Régime végétarien ou vegan, un danger pour nos enfants ? (2ème Partie)

Régime végétarien ou vegan, un danger pour nos enfants ? (2ème Partie)

Quelles sont les carences fréquentes des régimes végétariens et vegan ?

Pour rappel, le végétarisme et veganisme sont des régimes alimentaires excluant en partie ou en totalité les produits d’origine animale (viande, poisson, oeuf, lait,...).

Pour plus d’informations concernant ces régimes, découvrez l’article “ Végétariens, végétaliens, flexitariens... Quelles sont les différences ? "

Selon l’American Dietetic Association, "des repas végétariens ou végétaliens correctement planifiés, peuvent apporter les nutriments en quantité suffisante, et avoir des effets bénéfiques sur la santé et la prévention de certaines maladies."

Cependant, l’élimination d’une catégorie d’aliments peut entraîner des carences alimentaires. Dans le cas d’une alimentation végétale, deux phénomènes entrent en jeux :

  • certains éléments sont présents en moindre quantité,
  • la présence de fibres diminue leur absorption par l’organisme.

C’est pourquoi, un changement de régime alimentaire aussi important doit être planifié avec des professionnels de santé.

Les carences les plus fréquentes dans le cadre d’un régime végétarien ou végétalien sont les suivantes :

  • En vitamine B12 : elle est présente uniquement dans les produits d’origine animale. Une carence en cette vitamine provoque une anémie, c’est à dire un manque de cellules sanguines.
  • En fer : ce minéral est indispensable à la fixation et au transport de l’oxygène par les globules rouges. Le fer contenu dans la viande est mieux assimilé par l’organisme. Les femmes présentent un risque de carence encore plus important à cause des pertes sanguines menstruelles. Un manque de fer peut entraîner une anémie et de la fatigue, des effets néfastes pour les enfants en pleine croissance. Avec la vitamine C, ils constituent une combinaison inséparable. Idéalement, ils doivent être apportés de façon simultanés dans un même repas pour augmenter leur absorption intestinale. Par exemple, combinez les lentilles (source de fer) avec du poivrons rouge (source de vitamine C).
  • En calcium : pendant la période de croissance, l’organisme réalise un stockage important de ce minéral avec un pic pendant la puberté, on parle de constitution de son capital osseux. Ceci indique l’importance d’avoir de bons apports pendant la croissance. A noter que la vitamine D favorise l'absorption du calcium, contribuant à la formation osseuse solide. Une carence en calcium peut se traduire par le rachitisme chez l’enfant, pouvant mener à une ostéoporose précoce chez l'adulte.
  • En Zinc : ce minéral joue un rôle important au niveau du système immunitaire mais également dans la croissance. En cas de carence, il y a un risque de malformation fœtale ainsi qu’un retard de croissance. Le zinc d’origine animale est mieux absorbé par l’organisme.

Une alimentation végétarienne mène rarement à des carences grâce à la consommation de laitages, oeufs et de poissons. Il est plus difficile de couvrir tous les besoins de l'enfant avec une alimentation vegan.

Comment faire si l'on veut donner une alimentation végétarienne ou vegan à son enfant ?

Si vous souhaitez que votre enfant suive un régime végétarien ou vegan, la première étape est de consulter un pédiatre ou médecin généraliste. Il pourra faire le point sur son état de santé, notamment via des bilans sanguins régulier.

Vous pouvez également compter sur l'aide d’un-e diététicien(ne)-nutritionniste qui peut vous guider dans la planification des menus de votre bébé ou enfant. L’intérêt est qu’il y ait un véritable suivi, afin de limiter les risques de carences.

Chez le nourrisson, privilégiez l’allaitement, en vous assurant que votre alimentation n’induit aucune carence, pouvant entraîner une baisse de qualité et de production du lait.

Les laits végétaux sont totalement à proscrire chez les enfants de moins d’un an. Dans le cadre d'allergies aux protéines de lait ou au lactose, des préparations infantiles végétales existent pour offrir une alternative au lait de ruminants. Ce type de préparation infantile doit faire l'objet d'une prescription par un pédiatre.

Pour plus d’information sur l’intolérance aux protéines de lait et intolérance au lactose, découvrez l’article "Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose".

Un menu végétarien ou vegan doit comporter une association d'aliments spécifiques. Vooici un exemple de menu type pour chacun des régimes :

Une alimentation équilibrée doit couvrir la totalité des besoins pour éviter les carences. Si celles-ci sont trop importantes, et ne peuvent être rétablies par l’alimentation, le médecin peut conseiller l’apport de nutriments sous forme de complémentation. Sachez toutefois qu’apporter seul dans un complément, il n’aura pas le même effet qu’en association avec d’autres éléments dans un aliment. C’est ce que l’on appelle l’effet matrice.

__

__

Pour résumer

Au vu des carences potentielles induite par la suppression partielle ou totale des aliments d’origine animale, la question d’un tel régime chez l’enfant est une réelle problématique.

Si le régime végétarien semble envisageable chez l'enfant et l'adolescent, il en est moins pour le régime vegan. Nous déconseillons ce type d'alimentation chez l’enfant durant la période de croissance car les risques de carences sont bien plus importantes. Les apports en nutriments sont cruciaux à ce stade de développement.

Quelque soit votre choix, le végétarisme et le végétalisme demande donc une surveillance biologique et médicale accrue de l’enfant.

Même si la nouvelle position du PNNS tend vers une diminution de la consommation de viande au profit des légumineuses, les recommandations officielles continuent à donner une place importante aux protéines animales dans l’alimentation, surtout celle des enfants.

Il est donc préférable d’apporter une alimentation omnivore aux enfants en bas âge, si aucune raison médicale n’impose une exclusion alimentaire. Il est tout à fait envisageable d’intégrer de temps à autre des repas végétarien ou vegan. Ceci permettra à l’enfant de faire ses propres choix lorsqu’il sera en âge de les faire.

Article réalisé par Emma & Pierrick

Emma est passionnée par le sport et l'alimentation depuis quelques années. C'est pour cette raison qu'elle a choisi d'en faire son métier.

Pierrick Nourrit un grand intérêt pour le domaine de l'alimentation, c'est avec plaisir qu'il partage ses connaissances tout en les enrichissant chaque jour.

Publié le 21/07/2020 pour Camille News nutrition 0 93

Laisser un commentaireRépondre

Club Smartfooding 30 jours gratuits1xClub Smartfooding 30... 0,00 €

No products

À définir Transport
0,00 € Montant total
vous économisez 0,00 €

Je termine ma commande