Pourquoi manger bio ?

Pourquoi manger bio ?

“Manger bio, ça coûte cher et c’est purement marketing. Les produits bio sont fades. A quoi ça sert de manger bio si le produit vient de l’autre bout du monde ? Le bio est-il vraiment plus écoresponsable ?”

Autant de questions que vous avez sûrement déjà entendues, ou que vous vous êtes même déjà posées... En tant qu’épicerie bio, nous nous devions d’y répondre. Le bio est-il vraiment tout beau ?

Qu'est ce qu'un produit bio ?

Vous êtes vous déjà posé la question ? Cette petite feuille vous dit certainement quelque chose…

V4D3SazF6aXb88SsIeBJd0TrVdrLD5lbi4ySq26-lCY_1GlMA-aFFWSvFlzz-dWPbVoeEJ0w2awZVpCgJBaeW8QQ2gfJSUDagx5FkRTk1TTuiDnFMFf2HzMAzXdnTZA79CpJ0vYa=s0

L’Eurofeuille, de son petit nom, indique que le produit sur lequel elle est apposée répond aux exigences de la réglementation européenne créée en 1991. Ces exigences sont les mêmes dans tous les pays européens et sont appliquées à tous les acteurs de la chaîne, du producteur au distributeur ou importateur en passant par le transformateur.

Cette certification est bien évidemment contrôlée chaque année de façon inopinée.

Le bio c’est bien beau, mais quand ça vient d’ailleurs, qu’en est-il ?

Un produit bio provenant d’un pays hors UE peut être commercialisé comme tel si le pays de provenance applique des règles jugées équivalentes à celles de l’UE. Un contrôle doit également avoir eu lieu et être effectué par un organisme reconnu et supervisé par la Commission Européenne.

Mais l’Eurofeuille n’est pas toute seule dans le game ! D’autres labels viennent souvent lui tenir compagnie.

Les labels bio

Manger bio est meilleur pour notre santé

En corrélation directe avec l’alimentation moderne, les pays occidentaux ont vu apparaître de grandes pathologies : surpoids, obésité, diabètes, cancers, allergies, réduction de la fertilité…

Le Fond Mondial de Recherche contre le Cancer évalue qu’entre 35 et 40% des cancers et 80% des maladies auraient un lien avec l’alimentation (selon une étude comparative effectuée sur 7000 études scientifiques).

Et qu’est ce qui cloche dans cette alimentation alors ? Ohlala, par où commencer !

  • - l'ultra transformation
  • - l’utilisation de certains additifs
  • - les antibiotiques
  • - les perturbateurs endocriniens
  • - les pesticides

Alors certes, ils ne sont pas les seuls fautifs dans l’histoire, mais tout de même, sans eux, on était mieux ! Et ça tombe bien ! Ce sont justement ces responsables que le bio interdit ! Vous suivez mon raisonnement ?

Alors certes, le bio ne vous rendra pas forcément votre santé, mais il semble permettre de limiter les risques de développer certaines pathologies.

Manger bio, c’est aussi choisir la richesse en nutriments. Je vous explique pourquoi ! Il est souvent conseillé d’éplucher vos fruits et légumes non bio pour éviter la consommation des résidus de pesticides souvent concentrés dans cette partie des végétaux. Mais en faisant cela, vous éliminez aussi une grande partie des antioxydants, concentrés dans la peau.

Le bio excluant l’utilisation des pesticides, vous pouvez ainsi profiter de toute la richesse des aliments, que ce soit dans les fruits, les légumes, mais également les céréales complètes. Selon certaines études menées par l’INRA* et l’AFSSA*, comparés à l’agriculture conventionnelle :

  • - les végétaux issus de l’agriculture biologique seraient plus riches en minéraux et antioxydants,
  • - la viande issue d’élevage biologique possèderait une concentration supérieure en acides gras insaturés.

Elibio

Manger bio est meilleur pour la planète

Comme pour l’Homme, l’interdiction concernant les pesticides et les OGM dans l’agriculture biologique est bénéfique pour la santé de notre belle planète.

En effet, par définition, les pesticides sont des substances utilisées pour la prévention, le contrôle ou l’élimination de certaines espèces considérées comme nuisibles (plantes, insectes, animaux, champignons, bactéries). Ils contaminent les différents milieux avec pour impact :

  • - des eaux contaminées et néfastes pour la santé de la flore et de la faune,
  • - l’utilisation de certains pesticides peuvent entraîner la destruction des plantes aquatiques, une diminution de production d’oxygène et à terme, la mort des poissons,
  • - des sols moins fertiles liés au déclin de la diversité en micro-organismes,
  • - une diminution de la fixation de l’azote, principal nutriment des plantes. Un engrais azoté peut donc être nécessaire à la culture.
  • - le déclin de la population d’abeilles et d’autres insectes pollinisateurs.

Proscrire les OGM c’est également éviter la dissémination de gènes de façon non contrôlée via la pollinisation. Je m’explique...

Un laboratoire propose une nouvelle variété de colza rendue insensible à un herbicide permettant d’éliminer les mauvaises herbes souvent présentes dans les champs de colza. Ces mauvaises herbes, on n'en veut pas puisqu’elles volent les ressources du colza. Sans elles, le rendement sera bien meilleur ! Mais voilà, Maya l’abeille est passée par là. Elle a transmis le gène de résistance aux mauvaises herbes. Le résultat ? Les mauvaises herbes ne sont plus sensibles à ce pesticide. Il va falloir trouver une nouvelle solution ! Ceci est un exemple parmi tant d’autres.

Donc choisir une alimentation biologique c’est agir pour la santé de la planète. Bien sûr, tous les produits ne sont pas cultivés en France et nécessitent donc un acheminement source de pollution, au même titre que dans l’alimentation conventionnelle. Quand c’est possible, il est donc plus vertueux encore, de privilégier un produit issu de l’agriculture biologique française.

Chez Smartfooding, notre dada, c’est l’alimentation saine accessible à tous. Saine pour votre santé, mais également celle de la planète. C’est pourquoi, nous avons fait le choix de proposer une large gamme de produits bio. Vous l’avez peut-être déjà remarqué, notre catalogue héberge également quelques produits non bio. Ils ne sont pas là par hasard. Ils permettent d’offrir une solution aux régimes spécifiques liés à une allergie ou à une intolérance. Et ça aussi, c’est important à nos yeux ! Alors oui, le bio c’est beau !

Epicerie Normande

* INRA : Institut National de Recherche Agronomique

* AFSSA : Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments

Camille de Smartfooding

Camille de Smartfooding Nutritionniste de formation, spécialisée dans la nutrition sportive, j'aime la convivialité et la créativité que je retrouve dans la cuisine. A mes yeux, la santé passe tout aussi bien par l’alimentation, que par le sport. Plus qu'un métier, j'en ai fait mes deux passions.

Commentaires

Ajoutez votre commentaire

Articles associés